La ‘nature’ de la nature tient une place importante dans mon travail. Non pas seulement pour la ressemblance formelle, mais plutôt comme un modèle, un aspect de la nature qui donne à voir un état transitoire, un processus de transformation : espace entre le vivant et l’inerte, l’éphémère et l’éternel. Mon travail est une tentative pour inscrire dans mes pièces ce mystère d’un éternel retour entre croissance et déclin.

Matériaux : porcelaine, grès blanc et noir, engobes.